Jack Johnson fut le premier champion du monde de boxe noir. Un poids lourd qui humilia l’Amérique raciste en battant les meilleurs boxeurs blancs de sa catégorie, dont le célèbre Jim Jeffries (*), dont la défaite provoqua des émeutes que la Presse nord-américaine appela «émeutes Jack Johnson». Boxeur puissant et bon styliste, Jack Johnson affronta Cravan le 23 avril 1916 à la Plaza Monumental de Barcelone. Un combat que le poète perdit par K.O. à la sixième reprise.

(*) Envoyé spécial du New York Herald et de l’«Australian Star», Jack London assistera à l’entraînement de Johnson et de Jeffries, et à leur combat à Reno le 4 juillet 1910. (Source : «le Ring noir», de Claude Meunier (Plon).
Mina Loy, née Mina Gertrude Lowy, est une poètesse anglaise (1882-1966). Elle arrive à Paris en 1903, s’y marie. également peintre, elle fréquente l’avant-garde artistique: Apollinaire, Picasso, Gertrude Stein... De 1906 à 1916, elle sera la Muse des Futuristes de Firenze et, à New York, elle collaborera avec Marcel Duchamp. C’est au Mexique  qu’elle épousera Cravan. Après la disparition de ce dernier, elle partira à sa recherche à travers le monde. En 1923, revient à Paris et se fait agent artistique pour Braque, Chirico, Giacometti, Max Ernst et quelques autres artistes. A partir de 1936, elle se réfugie à New York, où elle ne se manifeste plus.  Elle décédera à Aspen (Colorado) en 1966.
◄◄◄ DéBUT DE L’ARTICLE



Mais Cravan a de nouveau la bougeote: avec son ami Arthur Frost, il part pour un périple à travers l’Amérique. Philadelphie, Baltimore, Annapolis, dans le Maryland. Il est, le 19 août, à Atlantic City puis, le mois suivant, part pour le Canada: «Je ne me sens vraiment bien qu’en voyage, écrit-il à Mina. Lorsque je reste trop longtemps dans le même endroit, la bêtise me gagne». Il finira par rentrer pour apprendre qu’il est mobilisé, bien qu’il soit considéré comme suisse. Laissant Mina à New York, il s’enfuit à Buenos Aires, ville neutre et cultivée que lui recommandent les Arensberg. Malgré une lettre postée le 20 décembre à Buenos Aires, on le retrouve le 22 à Mexico ce qui, relève Maria Lluïsa Borràs, est matériellement impossible...

1918 : Cravan disparaît

Mina le rejoint en janvier 1918. Cravan enseigne alors la boxe à Mexico. En mai, la situation devient explosive: Pancho Villa vient d’être assassiné. Le Mexique est en effervescence: réglements de comptes et rumeurs de coups d’État, troubles fomentés par des agitateurs nord-américains... Cravan s’entraîne en prévision de son combat, prévu le 15 septembre 1918, contre Jim Smith, Plaza de Toros El Toreo. Il sera mis K.O. au deuxième round.

arthur_cravan_5.png
arthur_cravan_6.png
arthur_cravan_14.png
arthur_cravan_10.png

Kees van Dongen à Paris, en 1938.
Walter Conrad Arensberg (1878-1954). Poète et mécène américain dont le salon devint le centre de l’avant-garde artistique et intellectuelle, en particulier dadaïste (au centre de la photo).
Ces trois ouvrages représentent l’essentiel de notre documentation. Tous les trois nous ont été extrêmement utiles, mais il nous faut rendre un hommage particulier au travail de Maria Lluïsa Borràs pour son magnifique «Cravan – Une stratégie du scandale», édité par jmp. Remerciements, enfin, à l’indispensable Wikipedia.

Apollinaire (Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky, dit Guillaume), écrivain et poète français (1880-1918). Il fut de toutes les avant-gardes artistiques et nous a laissé une œuvre considérable: ‘‘Alcools’’, ‘‘Calli grammes’’, ‘‘les Mamelles de Tirésias’’, ‘‘l’Enchanteur pourissant’’...
arthur_cravan_13.png
arthur_cravan_11.png
arthur_cravan_biblio.png
bouton_index.png
bouton_somm_articles.png
bouton_blog_mo.png
bouton_edenik.png
bouton_interzones.png
bouton_liens.png
bou_somm_artistes.png
bouton_publiez.png
interzones_2.png
arthur_cravan_12.png
coin_gauch_inf.png
coin_droit_inf.png
Sonia Delaunay,
née Sophie Stern
(1885-1979).
Artiste peintre, d’origine
ukrainienne. Influencée
par Vincent Van Gogh
et Paul Gauguin
(sa période fauve),
elle invente avec son mari,
Robert Delaunay,
un style de peinture
qu’Apollinaire qualifiera
d’orphisme.
En 1946, elle créera
le Salon des Réalités
Nouvelles afin de
promouvoir l’Art abstrait.
A l’automne, Mina s’embarque sur un bateau japonais qui va la conduire à Buenos Aires. Elle y attendra Cravan en vain. Le boxeur poète a alors trente et un ans. Sa disparition suscitera les conjectures les plus romanesques. Un jeune poète américain, William Carlos Williams, prétendra que Cravan aurait acheté un bateau qu’il aurait «remis en état»: «Un soir, le bateau terminé, il le mit à l’eau, triomphant, pour l’essayer avant le dîner. Il ne revint jamais».



– THE END –
coin_gauch_inf.png
coin_droit_inf.png