Photo : Brit Woollard.
 Photo : Sophie Boss.
Photo : Richard Andrews.
Photo : Sophie Boss.

Photo: Scarlett River – Pisces Diptych
 Un clin d’œil en forme de tattoos qui nous rappelle
Man Ray et Kiki de Montparnasse...
Photo: Chloe Battesti.
INTERVIEW


► Leahh Elegant Shadow: Bonjour, Scarlett! Première question, simple et évidente: Quand as-tu commencé à poser?

► Scarlett River: J’ai fait mon premier shooting à Paris, quand j’y habitais, il y a quatre ans. Une photographe qui apprenait la photo m’a proposé de poser pour elle. Elle avait elle-même posé pendant plusieurs années, mais voulait passer de l’autre côté de l’objectif. Nous avions des amis en commun, et je me souviens que, quand elle m’a fait cette proposition, j’étais stupéfaite, car je ne m’étais jamais imaginée en tant que modèle, quel que soit le registre. Grâce à ses encouragements et à sa conviction, elle m’a persuadée qu’être modèle pouvait être une occupation sérieuse. La photographe dont je parle est ma très chère amie Sophie Boss.

► Leahh Elegant Shadow: Quel type de shootings préfères-tu? Glamour, fetish, alternatif?

► Scarlett River: Je ne peux pas nommer un style en particulier. J’aime vraiment varier, mélanger... Je me lasserais de toujours poser dans le même style de photos. Rester dans la même thématique est bien LA chose que je n’ai jamais envisagée... Je ne pourrais jamais faire QUE du pin-up, QUE du glamour... J’aime vraiment diversifier les styles, et c’est ce que jaime montrer dans mes photos en général. Cependant, si je devais absolument choisir un style «préféré», je pense que ce serait les shoots «mode fetish». J’adore le latex, et j’adore quand on associe la haute couture et les accessoires; ça donne un résultat innovant et plein de fraîcheur.

► Leahh Elegant Shadow: J’ai remarqué que tu avais un goût très sûr en matière de mode. As-tu déjà travaillé dans ce domaine?

► Scarlett River: Oui, j’ai un diplôme de designer dans la mode. J’ai travaillé dans des maisons de haute couture à Paris, pendant deux ans. Je continue d’ailleurs à collaborer en freelance avec plusieurs designers ici, aux USA. J’aime beaucoup la mode, et je m’y suis toujours intéressée. Je savais que je deviendrais styliste avant d’envisager de devenir modèle... Je dois être honnête avec moi-même, c’est quand même toujours mon premier amour.

► Leahh Elegant Shadow: Quel est ton niveau d’implication dans un shooting?

► Scarlett River: Je m’implique toujours énormément dans mes shootings; du moins, je m’y efforce le plus possible. C’est quand je participe au processus créatif que je m’amuse le plus. Ceci étant dit, je fais aussi des shoots où tout est déjà prévu. C’est tout autant agréable de ne pas avoir à tout planifier.

► Leahh Elegant Shadow:  A quoi penses-tu pendant que tu poses? Te fabriques-tu un personnage, ou essayes-tu le plus possible de te vider l’esprit afin de ne penser qu’à l’instant présent?

► Scarlett River:  Tout dépend sur quoi porte le shoot. Je sais que, à Paris, il est très habituel d’avoir des thèmes quand tu poses pour certains photographes. Je n’ai pas vraiment été habituée à cette façon de procéder. Je ne veux pas me représenter comme un personnage Disney, ou prétendre être quelqu’un que je ne suis pas. Je trouve le concept de thèmes un peu étrange maintenant, depuis que j’ai déménagé aux USA. C’est assez inhabituel, ici. On reconnaît les modèles par leur look, leurs poses et, même si elles imitent quelquefois certains personnage, ça reste toujours leur identité propre, leur signature, ce que je trouve bien plus intéressant. Donc, je ne me crée pas de personnage et, pour te citer, je ne me «vide pas complètement l’esprit». J’essaye juste de correspondre au mieux à ce que le photographe attend de moi, d’exprimer son idée. Je fais de mon mieux pour incarner cela.
coin_gauch_sup.png
coin_droit_sup.png
► Leahh Elegant Shadow: Tu as travaillé avec des photographes français et américains. As-tu remarqué des approches différentes de la photographie?

► Scarlett River: Eh bien, je trouve qu’il y a un très gros écart. C’est presque incroyablement différent. Alors, bien sûr, il y a de bons et de mauvais côtés de part et d’autre de l’Atlantique, je suppose. Je sais que, en France, vous avez des photographes formidablement créatifs, des personnes qui respirent et vivent pour l’art, qui veulent créer de belles images, pour l’amour de l’art. Ce sont eux que j’admire vraiment. Ceci dit, je trouve que l’inconvénient de cette «culture» est que peu de photographes français réussissent à vivre de leur travail, ce qui est très triste, d’autant que beaucoup le mériteraient. D’autre part, ici, aux USA, c’est tout à fait le contraire. Beaucoup de photographes ne shooteront pas, s’il n’y a pas de publication à la clé. Les gens, ici, se soucient beaucoup plus d’exposer leur travail, de le publier, et de se faire de l’argent, comme ils le devraient. Toutefois, ce qui est déplaisant avec cet état d’esprit, c’est qu’il reste moins de place pour concevoir des projets personnels... C’est vraiment très différent! Je peux dire que poser à Paris était très facile, contrairement aux USA, où tu as beaucoup plus de modèles qu’en France. Donc, tu dois vraiment faire de ton mieux pour montrer quelque chose d’inédit, pour te démarquer du reste.

► Leahh Elegant Shadow: Quelle a été la plus bizarre ou désagréable expérience que tu as pu vivre pendant un shooting?

► Scarlett River: Je n’en ai vécues que très peu... Mais je n’ai guère envie de mentionner des personnes qui ne sont pas dignes dêtre nommées...

► Leahh Elegant Shadow: Quel métier exerces-tu en ce moment?

► Scarlett River: A l’heure actuelle, je travaille principalement comme graphiste pour un studio de design.

► Leahh Elegant Shadow:  Quelle est la modèle avec qui tu rêverais de poser en duo?

► Scarlett River: Bien sûr, la liste est longue! Cependant, la première qui me vient à l’esprit est Miss Holly Cakes. Elle est tellement élégante et sexy!

► Leahh Elegant Shadow: Quelle est la femme qui, selon toi, incarne le plus le charme, la beauté? Et qui t’inspire le plus?

► Scarlett River: Je pense qu’Aprella était une immense inspiration pour moi. C’était l’une des premières modèles alternatives que j’ai commencé à suivre. Elle est très tendance dans tous ses shootings, et j’aime beaucoup la diversité et l’authenticité de son look... C’est une beauté absolument remarquable.

► Leahh Elegant Shadow: Merci de m’avoir accordé cette interview, Scarlett !

► Scarlett River: You’re welcome!

Retrouver Scarlett River dans sa page Facebook.
SCArlett river
la belle Américaine


Une rousse renversante, belle à damner tous les saints du Paradis. Glamoureuse, sophistiquée... On pourrait multiplier les épithètes pour décrire cette belle Américaine. Voici quelques photographies, et un trop bref entretien avec une modèle qui ne se contente pas d’être jolie mais qui est, également, artiste jusqu’aux bouts des ongles.

Interview et traduction : Leahh Elegant-Shadow
coin_gauch_sup.png
coin_droit_sup.png
scarlett_river_1.png
scarlett_river_2.png
scarlett_river_3.png
scarlett_river_7.png
scarlett_river_6.png
scarlett_river_11.png
bouton_index.png
bouton_somm_articles.png
bouton_blog_mo.png
bouton_edenik.png
bouton_interzones.png
bouton_liens.png
bou_somm_artistes.png
bouton_publiez.png
interzones_2.png
coin_gauch_inf.png
coin_droit_inf.png
coin_gauch_inf.png
coin_droit_inf.png